Pour ceux qui auraient raté l’article d’introduction à ce dossier-série, avec la liste des clichés déjà traités, c’est ici.

Cliché n°3 : Le Bitcoin n’a aucune valeur réelle.

“Le Bitcoin c’est virtuel, ce n’est pas concret, ça n’a aucune valeur, c’est absurde que le prix soit aussi élevé. Alors que le dollar ou l’euro, c’est un papier imprimé, c’est concret, ça vaut vraiment quelque chose.”

Ce troisième cliché de notre dossier-série Lutter contre les clichés du Bitcoin questionne une notion bien plus vaste et complexe qu’il n’y paraît : la valeur.

Comment évaluer la valeur d’un bien, d’un produit, d’un service, d’une monnaie ?
Loin de moi l’idée de vous faire un cours d’économie à ce sujet mais, pour savoir si le Bitcoin ne vaut vraiment rien, il est important de définir cette notion.

Il existe plusieurs types de valeur au prisme desquelles nous allons tenter d’évaluer celle du Bitcoin (et vous montrer qu’il est loin de ne rien valoir du tout !) :

La valeur d’échange (ou valeur de marché) : combien un individu est prêt à payer pour un bien ou service.

La valeur d'échange est une notion essentielle dans le troc.

C’est cette notion de valeur qui est utilisée la plupart du temps dans la société dans laquelle nous évoluons. Quand on dit que le Bitcoin vaut 9000 dollars, ça signifie simplement que les individus sont prêt à payer 9000 dollars à cet instant T, pour acquérir un Bitcoin.
Dans ce cas, le Bitcoin vaut ce que le marché reflète : le prix à payer pour l’acquérir (soit 7057 euros le 19 mars 2018).

La valeur d’estime : c’est la considération affective qu’un individu attache à un bien ou service. Par nature, c’est très personnel et extrêmement compliqué à évaluer.
C’est par exemple la valeur que vous attribuiez (et surement attribuez encore) à ce Pog Pikachu que vous aviez obtenu à 7 ans, en troquant votre casquette, 5 billes, 2 cartes Dragon Ball Z et vos crêpes Wahou. Oui, avec le recul, on peut le dire, vous vous êtes fait avoir… sauf si on considère la valeur d’estime !

Dans le cas du Bitcoin, il est très difficile d’évaluer sa valeur d’estime. Les personnes qui croient en la technologie, l’innovation et le potentiel vont avoir une considération affective bien plus grande dans cette crypto-monnaie que ceux n’ayant pour but que la spéculation.

La valeur d’usage : c’est la satisfaction d’un individu suite à l’utilisation d’un bien ou service.
Encore une fois, cette valeur d’usage est très variable. Par exemple, si vous souhaitez me vendre un tournevis, bon courage. J’ai plus de chance de me blesser avec ça que de bricoler quoi que ce soit. La valeur d’usage que j’anticipe de ce bien est nulle ou presque.
Mais tentez de vendre ce même tournevis à un électricien, et vous verrez que la valeur d’usage pour cette personne sera bien plus grande et donc vous aurez plus de chance de parvenir à finaliser votre vente. En effet, un électricien sans tourne vis, ça peut être embêtant pour qu’il soit efficace.

Cette notion de valeur d’usage rejoint le second cliché que nous avons traité dans ce dossier-série Le Bitcoin ne sert à rien (à part spéculer).
La valeur est variable selon l’utilisation faite du Bitcoin (spéculation, achats de biens ou services, substitut à une monnaie nationale instable). Ce qui rend l’évaluation de ce que vaut le Bitcoin, au prisme de cette notion, presque impossible.

La valeur en fonction du coût de production : l’idée est simplement que la valeur d’un bien ou service dépend de combien ce dernier coûte à produire.
Dans ce cas de figure, plusieurs analyses ont été faites pour évaluer le coût de production du Bitcoin.

La valeur peut dépendre du coût de production.

Mais avant d’entrer dans ces détails, il faut comprendre comment le Bitcoin est créé !
Si vous n’êtes pas familier avec le fonctionnement (dans les grandes lignes) du Bitcoin et de la blockchain, vous pourrez le comprendre dans notre dossier Le Bitcoin, kézako ?.
On y parle des mineurs, ces témoins qui valident les transactions qui ont lieu, par bloc de transactions. C’est lors de la validation d’un bloc de transactions qu’un mineur peut se rémunérer pour son travail, en ajoutant dans le bloc une transaction lui octroyant 12,5 Bitcoins. Ca, c’est le processus de création monétaire dans le Bitcoin.
Par conséquent, le coût de production d’un Bitcoin est directement lié au coût de l’activité des mineurs (et donc au prix de l’électricité, puisque miner, ça consomme beaucoup d’énergie).

Les analyses faites pour évaluer le coût de production d’un Bitcoin(1) arrivent donc toutes à un même ordre de grandeur (la valeur exacte change en fonction du prix de l’électricité, et d’autres facteurs). La production d’un Bitcoin coûte plusieurs milliers d’euros. Entre 2000 euros selon certains et 7000 euros selon d’autres.

A titre de comparaison, savez-vous combien coûte la production d’un billet de 1 dollar ou de 5 euros ? Si on en croit ce texte du ministère de l’économie, en 2000 les billets français (en franc donc) coûtaient 70 centimes de francs à produire. Soit moins de 5 centimes d’euros ! Cet article, ici,  présente le même ordre de grandeur de 5 centimes.

La valeur du billet de 5 euros est donc 500 fois plus grande que le coût de production. Alors que pour le Bitcoin, son prix (selon les analyses) est égal à son coût de production (ou tout au plus 3 fois supérieur).
La valeur d’échange du Bitcoin est donc bien plus proche de son coût de production que celle de l’euro ! Alors… c’est laquelle la monnaie qui n’a aucune valeur maintenant ? 😉

En conclusion, qu’on prenne en compte la valeur d’échange ou celle liée au coût de production, le Bitcoin vaut plusieurs milliers d’euros aujourd’hui. La valeur d’estime et la valeur d’usage sont quant à elles trop dépendantes des individus, il est donc réellement difficile de les évaluer concrètement.

Alors non, le Bitcoin ne vaut pas rien. Mais une monnaie est avant tout une croyance et une question de confiance. Lorsque la confiance en la monnaie est effritée, sa valeur d’échange s’effondre également. L’or est utilisé comme réserve de valeur uniquement parce qu’il y a une confiance en ce métal et la pérennité de la valeur qu’il représente.

Vous êtes à présent armé pour répondre à ce cliché, si jamais vous l’entendez un soir ou au boulot !


1 commentaire

#Dossier - Lutter contre les clichés du Bitcoin - Cryptomani · 19 mars 2018 à 18 h 02 min

[…] 3) “Le Bitcoin n’a aucune valeur, ce n’est pas concret concrètement à l’euro … […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *