L’UE croit au futur des crypto-monnaies… et des ICOs !

 

 

Le futur des crypto-monnaies… C’est une question qui titille l’esprit de beaucoup de ceux qui s’intéressent à ce secteur.

Ce qui est intéressant, c’est que pendant un temps, le futur des crypto-monnaies (notamment décentralisées) était questionné par beaucoup d’institutions, mais la blockchain, elle, était intouchable et décrite comme une technologie prometteuse.

Comme si l’on souhaitait enterrer le Bitcoin mais profiter des avantages de la technologie qu’il a révélé.

L’autre point largement critiqué dans le secteur des crypto-monnaies, c’était évidemment les ICOs (pour comprendre ce qu’est une ICO, c’est ici). Ces levées de fonds douteuses, sans réel suivi, qui se traduisent régulièrement par des arnaques, ou des investissements trop risqués pour les investisseurs.

Aujourd’hui pourtant, le futur des crypto-monnaies n’est plus mis en doute par l’Union Européenne. Ni celui des ICOs. C’est ce que rapporte l’article suivant (extrait et lien pour en lire l’intégralité en bas de page).

Ce qui semble particulièrement intéressant, ce sont les déclarations au sujet de l’ICO, et son potentiel comme forme alternative de levée de fond. A terme il est possible d’imaginer une tokenisation du capital des entreprises, permettant un accès aux parts de capital et une fluidité de leur échange accrus.

Selon vous, le futur des crypto-monnaies et des ICOs est-il aussi radieux que celui d’Internet, comme le soutiennent de nombreux acteurs impliqués dans le secteur ?

 

 

“Nous avons eu de belles discussions sur les crypto-actifs. Nous pensons qu‘ils sont là pour rester. Malgré les récentes turbulences, ce marché continue de croître.”

 

“En particulier, les offres de pièces initiales, ou ICO, nous pensons qu’elles peuvent émerger comme une forme viable de financement alternatif. L’année dernière, les ICO ont aidé à lever plus de 6 milliards de dollars de financement et cette année, ce chiffre sera sensiblement plus élevé.”

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *